Published By - Brian Curtis

Se doter de capacités informatiques

informatiques

Au moment où les entreprises se rallient à la transformation numérique, il importe d’en analyser les répercussions concrètes pour le pôle informatique.

L’informatique accomplit sa propre transformation au sein de l’entreprise. Elle est censée prendre en charge les technologies en place et propriétaires, sans négliger pour autant d’en intégrer de nouvelles et d’innover, le tout face à une évolution digitale inexorable. D’ailleurs, s’il fallait prouver son agilité et acquérir la conviction que les ressources sont correctement allouées en fonction des priorités, ce serait maintenant ou jamais.

L’étude établit que le pôle informatique a toujours été énormément sollicité, cette demande en excès mettant grandement à contribution ses maigres ressources ; mais avec la généralisation du numérique, les records atteints sont sans précédent.

La bonne nouvelle, c’est que les structures les plus matures en termes de planification des capacités sont davantage aptes à définir des priorités parmi les demandes, et mieux outillées pour exécuter des scénarii de simulation précis en vue d’optimiser leurs ressources, creusant l’écart de 38 % et 29 % respectivement.

Elles améliorent les délais d’exécution des projets et réduisent les risques économiques qui compromettent la rapidité d’innovation puisqu’elles disposent des données qui aident l’entreprise à opérer des arbitrages intelligents.

Symptômes caractéristiques d’une planification médiocre des capacités

Une planification médiocre des capacités est la cause première de la plupart des difficultés rencontrées en matière de gestion des ressources.

Plus les structures informatiques progressent sur l’échelle de maturité applicable à la planification des capacités, plus ces difficultés s’amenuisent, mais bien des progrès restent encore à accomplir.

L’incapacité à remédier aux problèmes de ressources accroît le risque de voir l’entreprise court-circuiter le pôle informatique dans sa quête d’innovation technologique ; or, renoncer à son support permanent, à ses intégrations et autres interventions risque d’être préjudiciable à son résultat net.

Points faibles de la gestion des ressources

En fonction du degré de maturité acquis en planification des capacités

  • Surexploitation des ressources
  • Changements incessants qui nuisent à l’affectation des ressources et à leur disponibilité
  • Incapacité à prioriser des ressources partagées
  • Incapacité à accéder à des rapports en temps réel sur les ressources
  • Estimations inexactes des ressources

Téléchargez le livre blanc pour obtenir un aperçu complet de l’optimisation des capacités informatiques afin d’accélérer la croissance de votre entreprise.

Download Resource

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Show Buttons
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Hide Buttons